Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

P1010674 

L'histoire d'une chèvre qui a faillit disparaître...

 

Autrefois dans les villages savoyards, la majorité des familles possédaient quelques chèvres...  Cette chèvre de race française appartient à la grande famille des Alpines au même titre que l'Alpine chamoisée, d'où de grandes ressemblances. Le type "chamoisée", aujourd'hui répandu dans toute la France (98% des Alpines),  était alors minoritaire.

 

De nombreux témoignages ont confirmé que les chèvres savoyardes formaient une population d´animaux avec une grande diversité de robes. C'est une chèvre montagnarde, complètement adaptée aux reliefs irréguliers et aux dures conditions de la vie en montagne. Elle possédait déjà à l'époque une orientation laitière certaine car le lait et les fromages étaient auto-consommés par les familles. Le viande salée de chèvres et les chevreaux lourds étaient aussi appréciés.  

 

C´est sous l´impulsion d´éleveurs sélectionneurs de l´ancien Livre Généalogique Alpin que les chamoisées se sont peu à peu imposées comme référence dominante, alors que les souches achetées autrefois en Savoie, et qui sont à l´origine de la race alpine actuelle, présentaient des couleurs plus variées.

On trouvait en Savoie au début du XXème siècle, des chèvres à poils courts de toutes les couleurs dans les élevages.

Par mode, la couleur rouge ou chamoisée a été préférée et est devenue la couleur majoritaire dans la population laitière sélectionnée. C'est elle que l'on appelle l'Alpine "Chamoisée" et qui n'est qu'une variété parmi plusieurs types de robes. Rappelons à ce propos que le standard actuel de la race alpine autorise différentes couleurs : marron, noir, polychrome avec des taches blanches, sauf entièrement blanche et rosée.

 

Pendant toute cette période de sélection laitière au grand profit de la chamoisée, il est resté des troupeaux traditionnels en Savoie relativement indépendants du schéma de sélection. La particularité de ces troupeaux était de présenter des animaux aux robes et couleurs autres que chamoisée. Ainsi, en très petit nombre, les chèvres des Savoie, comme on les appelle aujourd'hui, ont pu se développer et assurer une descendance.

 

En 1922, des américains importèrent 21 caprins originaires des Savoie, aux couleurs variées. Ils la développèrent au point qu'elle devint la race la plus commune aux USA, connue sous le nom de "French Alpine".

 

Aujourd'hui, on compte trois patrons différents de chèvres de Savoie dans les troupeaux de France : la Noire à barrettes, la Pie et la Cou clair.

 

(Vous pouvez vous rendre dans la rubrique "Les 3 variétés de chèvres des Savoie" pour observer les photos et lire les descriptions des différentes robes.)

 

Un mouvement de sauvegarde de la chèvre des Savoie a fini par se faire ressentir...

 

Rendez-vous dans la rubrique "Une espèce en voie de disparition"...

 

Informations tirées en partie de l'Institut de l'Élevage

et de la revue "La chèvre". 

 

P1010765 

 

Soutien à l'Association de Sauvegarde de la Chèvre des Savoie pour son projet de Pépinière de chevrettes.

L'Association se bat depuis 11 ans pour développer la chèvre des Savoie, race locale des Alpes du Nord à faible effectif. 

En 2001, la situation était critique, il n'en restait plus que 300 ! Après un inventaire annuel des effectifs présents dans les élevages et diverses actions menées pour la faire connaître, presque 1000 chèvres ont été recensées en 2011. 

Cette chèvre est une très bonne laitière, mais ses effectifs réduits rendent plus difficile l'amélioration génétique.

 

Soutenez le projet décrit dans la présentation sur le lien suivant :

http://www.kisskissbankbank.com/une-pepiniere-pour-les-chevres-des-savoie?ref=search

 

Partager cette page

Published by

Présentation

Bonjour et bienvenue au GAEC "Sous les roches"....

 

L'exploitation se situe dans la vallée humide du Suran, au lieu dit de Curfin, à Villereversure, commune du canton de Ceyzériat, à une altitude moyenne de 300m. Le GAEC "Sous les roches" se trouve dans une zone de bas mont au pied d'un relief calcaire, d'où son nom... 

 

Le GAEC est géré par 4 associés Astrid, Christophe, Jérôme et Sébastien 

   

Cette exploitation agricole de 125 hectares abrite de nombreux animaux et des activités variées. On peut y rencontrer un troupeau de vaches laitières ainsi que de nombreuses chèvres...  Le travail ne manque pas que ce soit pour les traites matin et soir, ou à la fromagerie tous les jours. Il faut s'occuper aussi de nourrir le cheptel, cultiver maïs et triticale, faire les foins, les parcs... Plusieurs fois par semaine, les commandes de fromages fusent, il faut donc livrer tous ces produits frais... Une clientèle fidèle est à satisfaire deux fois par semaine au marché de Villereversure et Pont d'Ain... Mais aussi dans deux magasins de producteurs autour de Bourg: La Panouille et Ferm'Andises!!! 

 

La grande particularité de l'exploitation est la chèvre des Savoie. En effet, elle est parmi les exploitations qui enpossèdent le plus grand nombre en France : il y en a plus de deux cent confirmées (et d'autres issus de croisement avec les races Saanen ou Alpine). de plus les trois variétés "chèvre des Savoie" y  sont représentées. C'est d'ailleurs une grande fierté que de contribuer à sauvegarder cette espèce... Une importante partie de ce blog est consacrée à cette chèvre pour qu'elle ne soit pas oubliée et qu'elle redevienne, comme d'antan, la gardienne des montagnes.. Voici le troupeau en pâture au dessus du hameau de Cufin.

 

 

  P1010811

Articles Par Thème